Bois d’Alsace : Reconstruction de Notre-Dame

chêne.jpg

mercredi 10 mars 2021 - Actualités et Nouveautés

Nous sommes le 15 avril 2019, toutes les télévisions du monde scrutent Paris. Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Peu avant 19 heures, la cathédrale Notre-Dame de Paris se retrouve ravagée par un incendie. Une heure après le début des premières flammes, la flèche de la cathédrale s’éffondre sur le toit lui aussi enflammé. Une grande partie de la toiture s’éffondre. La charpente vieille de huit siècles est partie en fumée. 

1 300 arbres de fôrets françaises 

Près de deux ans après le drame, les forestiers français sont en mission pour trouver de beaux chênes centenaires qui serviront à la reconstruction de ce monument emblématique de Paris. Les architectes ont estimé à 1 300 les besoins en arbres pour la reconstruction de la charpente et de la flèche. Ils proviendront de toutes les fôrets françaises.

Un chantier qui s’étendra jusqu’à 2024 

Une cinquantaine de chênes devraient être fournis par la collectivité européenne d’Alsace pour rebâtir la charpente de Notre-Dame. À Dambach-la-Ville, sept chênes ont déjà été coupés pour aider la reconstruction de la cathédrale, et notamment pour reconstruire la charpente et la flèche. D’autres communes, dans le Bas-Rhin, ont répondu à cette mobilisation nationale : Balbronn, Eschau, Hilsenheim, Reichshoffen… Un effort collectif pour voir la belle Notre-Dame veiller sur Paris. Le chantier de Notre-Dame de Paris devrait normalement s’achever en 2024.

Texte : Camille Bresler

Photo : AdobeStock

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

carte-fidelité-olivier-NEUTRE copie.jpg

La carte des Vitrines de Sélestat

L’association de commerçants Les Vitrines de Sélestat lance une carte de fidélité, qui fait évoluer le pouvoir d’achat de ses utilisateurs tout en soutenant le commerce local.
22/04/2021