Capitale de Noël 2021 : le programme

Marché de Noël - AdobeStock_94968565.jpg

mercredi 3 novembre 2021 - Actualités et Nouveautés

Le message posté début juillet sur le site internet de la ville de Strasbourg promettait le retour d’un « Noël authentique » autour des valeurs de simplicité, de solidarité et d’intimité. Le retour du grand sapin et des chalets étaient garantis, et quelques indices laissaient penser qu’ils s’installeraient dans de nouvelles rues ou places de Strasbourg. Une information confirmée lors de la présentation officielle : les chalets se répartiront sur 14 sites, soit 4 nouveaux en 2021. « Dans le but de rendre le marché de Noël plus aéré et agréable à vivre, avec des allées plus larges et moins étouffantes », a argumenté Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, où l’on retrouvera bien 314 chalets, comme en 2019.  La place Kléber, celles du Château, entre la cathédrale et le Palais Rohan, et du Corbeau, en face du musée alsacien, ainsi que le square Louise-Weiss, en plein cœur de la petite France, sont les nouveaux sites qui accueilleront les chalets du marché de Noël. Sur les emplacements historiques, comme la place Broglie, il faudra s’attendre à une disposition plus espacée, où la circulation des badauds serait plus fluide.

Inclure les Strasbourgeois autant que les touristes

Jeanne Barseghian a remarqué que les habitants de la métropole alsacienne « ne se reconnaissaient plus dans ce mouvement, ou le boudaient. » Le programme d’animations de 2021 veut leur offrir la possibilité de se réapproprier la ville pendant cette période. Lors du lancement des festivités, un cortège étoilé cheminera du parc de l’Étoile, à deux pas de la mairie, jusqu’au grand sapin, place Kléber. À cette occasion, une chorale participative se produira en différents lieux. Le square Louise-Weiss accueillera un village de l’Avent, et sera le point de départ d’une lignée de 600 étoiles, accrochées tout au long du mois de festivités jusqu’à atteindre la passerelle Sainte-Madeleine. Et tous les samedis, des spectacles et animations seront proposés au public. Le grand sapin reste place Kléber. Coupé dans une forêt de Meurthe-et-Moselle, il fait 30 mètres de haut. Il a été paré d’étoiles, de boules de Noël remplies de coton et de petites cathédrales. Cette année, on a recherché des matériaux plus nobles et durables en guise de décorations, dont le bois et le métal. De même, le « marché Off » est préservé sur la place Grimmeisen, ainsi que le village solidaire place Kléber. L’Allemagne, pays invité à travers les villes de Dresde et Stuttgart, jumelées avec Strasbourg, aura droit non pas à son propre marché de Noël, mais à une programmation culturelle. L’orchestre philharmonique de Stuttgart se produira par exemple au Palais des fêtes. Enfin, ultime innovation, celle qui consiste à organiser une consultation citoyenne sur les futures éditions des fêtes de fin d’année à Strasbourg. Le public sera invité à exprimer son avis sur la mise en place de l’édition 2022 de la « capitale de Noël » et sur l’évolution des festivités ensuite. Du côté de la mairie Jeanne Barseghian a laissé entendre que la priorité serait de « pouvoir obtenir, à moyen terme, le label de manifestation éco-responsable. »

Texte : Yves Junger
Photo : AdobeStock

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Surcyclé - relais-est_vetements-surcycles_cadre2_┬®margotcannizzolazaro_groupe.jpg

Le surcyclage, au-delà du recyclage

Le Relais Est, société coopérative et participative membre d’Emmaüs France, a trouvé un moyen de valoriser les vêtements jusqu’ici invendables dans ses boutiques.
03/11/2021