La Chronique bien-être de Frédérique

frédérique-morin.jpg

lundi 2 novembre 2020 - Actualités et Nouveautés

Frédérique Morin, sophrologue et hypnothérapeute à Strasbourg, vous propose un rendez-vous plein d’astuces pour se sentir bien au quotidien.

Mais j’arrête quoi ? De ne pas sortir masqué ? Mais non, ça c’est bon j’ai compris. De ne pas faire la bise à mes amis ? Ça aussi… De sortir dîner au restaurant après 21h00 ? La bonne blague… Mais non, j’arrête de fumer…

Parce que Covid par ci, Covid par là, on va finir par oublier la tradition du mois de novembre sans tabac… À quoi bon respecter toutes ces règles que l’on nous impose si c’est pour se tuer à petit feu avec les cigarettes ? Eh oui, une personne meurt environ toutes les 6 secondes dans le monde, non pas de ce fichu virus, mais de la cigarette.

Alors oui, je sais, vous allez me dire que déjà, on nous prive de liberté, alors si en plus on ne peut plus se faire plaisir avec une petite cigarette, et blablabla… Je me moque, mais j’étais comme vous, toujours une bonne excuse pour en griller une petite. « Si j’arrête, je vais être nerveuse, je vais grossir, un verre de rosé sans cigarette c’est pas pareil » et j’en passe et des meilleures.

Mais bon objectivement, on le sait tous, le tabac est mauvais pour la santé ! On mange sain, on fait du sport, on veille à avoir un bon sommeil et on fume, bah oui et alors… Vous mangeriez, vous, un plat qui contient environ 4000 substances toxiques ? Bah non évidemment, et pourtant vous fumez sans vous poser de questions. Alors comment arrêter de fumer le plus facilement possible ? Le maître mot, c’est la volonté. Si vous n’avez pas envie d’arrêter, ça n’est pas la peine d’essayer, vous allez droit à l’échec !

Quand je demande à mes clients le nom de la personne pour laquelle ils souhaitent arrêter, la réponse est souvent ma femme, mes enfants, mes parents mais il ne s’agit pas pour moi de réponses satisfaisantes. Vous DEVEZ arrêter pour vous, et pour vous seul ! La plupart de mes clients pensent qu’ils fument par besoin (la fameuse dose de nicotine) mais non ; la plupart d’entre nous fumons par habitude.

Posez-vous la question de « quand » vous fumez : après mon café le matin, en allant au travail, quand je fais une pause, après le repas etc. Et une des approches est de casser ces fameuses habitudes : je fume après mon café, alors je bois du thé ! En allant au travail : alors je reste chez moi… Mais non, je rigole ! Une solution plus simple : si je fume en marchant pour aller travailler, alors je change mon itinéraire. Par exemple, je marche sur le trottoir d’en face ! Le but du jeu est de leurrer le cerveau, ce qui permet de casser les habitudes. Ensuite, autre point important, je ne dis pas que je vais essayer d’arrêter de fumer (demain, dimanche ou lundi…) mais je me dis je suis non-fumeur (ou fumeuse). Pour vous ça ne change peut-être rien, mais pour votre cerveau (eh oui encore lui, je sais, je radote un peu) ça veut dire beaucoup !

Maintenant que vous êtes non-fumeur, pour vous aider à passer le cap des premiers jours, il faut boire beaucoup d’eau de type Contrex (riche en calcium). En effet, la nicotine s’élimine par les urines, mais le calcium part en même temps…

Diminuez le café et l’alcool qui ont tendance à donner envie de fumer (et merci pour l’haleine dans le masque). La baisse du taux de nicotine fait aussi baisser le sucre dans le sang (eh oui, c’est pour ça que l’on grignote toutes les cochonneries qui nous passent entre les mains) donc encore une astuce : mangez des oranges (ou tout autre fruit riche en vitamine C).

Les quatre premiers jours sont les plus difficiles, après ce délai, vous vous sentirez très bien et après 10 jours, toutes les cellules sanguines seront oxygénées. J’utilise aussi avec mes clients la technique de l’élastique : glissez un élastique pour cheveux autour de votre poignet et si une envie de cigarette vous tenaille, tirez un coup sec sur cet élastique, ça sera votre rappel : je suis non fumeur. Et puis bien entendu, l’hypnose reste une solution très adaptée pour les fumeurs qui ont besoin d’avoir une aide extérieure. ■

Frédérique Morin - Sophrologue et hypnothérapeute. 4 ruelle des Pelletiers - STRASBOURG - Tél. 06 07 18 61 84.

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser