La folie du Poké Bowl

Pokéball - AdobeStock_196799670.jpg

jeudi 7 octobre 2021 - Actualités et Nouveautés

Du riz vinaigré en guise de base, surmonté de poisson cru, avocats pour certains et crudités pour d’autres : voici le Poké Bowl, la tendance food du moment. Idéal pour un repas sur le pouce en été comme en hiver, frais et diététique, le Poké Bowl séduit aussi pour ses compositions infinies dont le consommateur à la maîtrise. Petit plus, l’esthétisme qu’offre ce plat coloré instagrammé à outrance, et accompagné de force hashtags.

Un plat de la ville ?

Devenu tendance pour son côté sain et frais, le plat originaire d’Hawaï a conquis de nombreuses villes… en seulement quelques années. Après le boom du sushi, c’est au tour du Poké Bowl de séduire nos estomacs curieux. Rien qu’à Strasbourg, on compte une dizaine de restaurants dédiés au petit plat coloré : Rainbow Poke, My Poke, Pok Pok… La liste est longue. Du poke au poulet, en passant par le veggie ou l’incontournable au saumon, les poke se multiplient et se ressemblent de plus en plus.

Outre les enseignes spécialisées qui ont vu le jour, les restaurants aussi s’y mettent en inscrivant le Poké Bowl à leur carte. C’est le cas du restaurant le Stork, au cœur de Sélestat qui propose un Bowl au saumon. Même chose pour Fuchsia Sushia qui s’est mis aux Poké Bowl du jour. Néanmoins, l’offre manque dans certaines petites villes. Certains Alsaciens n’hésitent pas à faire le déplacement jusqu’ Strasbourg afin de découvrir cette spécialité, et comprendre pourquoi il est tellement dans la tendance en ce moment.

Un plat traditionnel ? 

Le plat d’origine hawaïenne s’inspire d’un plat traditionnel de pêcheurs à base de poisson cru. Il est devenu par la suite un classique des repas californiens au tournant des années 2010 avant d’atteindre la côte est des États-Unis, puis finalement de conquérir l’Europe. Le Poké Bowl, que l’on prononce pokaï, suit la tendance des bols-déjeuners et ne s’éloigne pas vraiment de l’esprit suhis puisque bien souvent on y retrouve des dés de poisson cru : saumon, thon, daurade… Ensuite, on y ajoute ce qu’on veut : riz, riz vinaigré, légumes frais, fruits. Le poke c’est à la carte, et ça plaît !  Star du healthy food, le Poké Bowl ne fait néanmoins pas l’unanimité. Certains ont déjà « ras le bowl » de cette mode culinaire. « Poké Bowl, l’indigestion », « Pourquoi il ne faudrait plus manger de Poké Bowl », « Poké Bowl, un plat pas si sain »… Certains articles ne sont pas tendres avec les poke, mais se gardent de nier ses qualités gustatives. On critique plus souvent le coût environnemental de sa garniture. Comme l’explique Libération : « Alors certes, un Poké Bowl n’est pas une grosse côte de bœuf d’un kilo. Mais consommer en masse une recette autour du saumon, de l’avocat ou de la mangue, n’est pas sans conséquence écologique. »

Texte : Camille Bresler
Photo : AdobeStock

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Slackline - AdobeStock_439396919.jpg

La Slackline, sport de plein air dans les parcs et les jardins

La slackline, ou slack tout simplement, est une pratique sportive contemporaine qui se rapproche du funambulisme. Si vous vous promenez dans les parcs citadins, vous avez forcément croisé des pratiquants de ce sport, les « slackeurs ».
07/10/2021
Musée.jpg

50 000 places de spectacle à gagner

La Communauté européenne d’Alsace souhaite pousser les Alsaciens à retourner au cinéma, au théâtre, dans les musées et les festivals. 25 000 lots de 2 places seront attribués par tirage au sort.
07/10/2021