Le bocal bon pour l’économie !

Bocalist - IMG-20210825-WA0014[2].jpg

mercredi 8 septembre 2021 - Actualités et Nouveautés

Mieux consommer : ce désir, très présent chez les consommateurs d’aujourd’hui, est le point de départ du Bocaliste. Pour son premier projet en tant qu’entrepreneur, Jean-Rémy Valentin a souhaité « proposer des produits en vrac, sans ouvrir une boutique de vrac supplémentaire. » C’est ainsi qu’il a créé « Le Bocaliste », épicerie bio accessible en ligne, avec ses propres points de retrait, qui s’attelle à défendre ses valeurs : promotion de produits locaux, respect du « zéro déchet » et soutien de l’économie sociale et solidaire. L’entrepreneur s’est intéressé aux études publiées en lien avec la vente en vrac, pour proposer un système qui supprimerait les réticences : « Des questions se posent dans ce domaine, explique-t-il. L’origine des produits, leur traçabilité, l’hygiène et le fait qu’il faille apporter son propre contenant en magasin. »

Partenariat avec l’ESAT

C’est ainsi qu’il a trouvé la solution de la vente en bocal. Il s’agit du format unique dans lequel il vend ses produits, selon des modèles 200-330 grammes ou 400-625 grammes. Le partenariat conclu avec l’Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) l’Essor a véritablement lancé l’aventure Bocaliste. Cet établissement de Strasbourg s’occupe de l’ensemble des tâches de réception des marchandises, de stockage et de conditionnement, soit le remplissage des bocaux et le collage des étiquettes. Jean-Rémy Valentin s’occupe de la préparation des commandes, qui à terme sera aussi effectuée par l'ESAT.

L’ESAT prend aussi en charge le lavage des bocaux. L’épicerie solidaire a pris une décision originale sur ce point : pas de consigne, mais un « acte citoyen » qui est valorisé. Les clients sont incités à ramener leurs bocaux de leur propre initiative. Les coûts de lavage sont pris en charge par le Bocaliste. Quant à la différence de coût entre le bocal réutilisé et l’exemplaire neuf, elle rejoint une cagnotte, dont la somme sera reversée à une association partenaire.

Développer les points de retrait à Strasbourg

Légumes, pâtes, graines, muesli et riz de Camargue viennent garnir le catalogue disponible sur le site du Bocaliste. 7 magasins-partenaires servent à ce jour de point de retrait des commandes : la boulangerie-pâtisserie Vogt à Schiltigheim, la boucherie La Pays’anne à Hoenheim, la cave à bière La Bièrerie à Illkirch le Caveau d’Ostwald dans l’Eurométropole. Jean-Rémy Valentin est allé à la rencontre d’acteurs proches de l’économie sociale et solidaire pour distribuer ses produits à Strasbourg. Maintenant, l’Œnosphère, caviste alternatif à la Krutenau, L’Épicerie de Lulu (Neudorf) et la Comtesse du Barry, près de la cathédrale, ont rejoint la liste des points de retrait strasbourgeois. D’autres pourraient s’ajouter dans les semaines à venir.

Valeur capitale, la transparence se lit sur les étiquettes des bocaux, qui livrent beaucoup d’informations chez le Bocaliste. « Quand on se veut économique et responsable, il faut apporter une attention à ce qu’on fait, comment Jean-Rémy Valentin. Ce qui importe pour le client, c’est de savoir ce qu’il se passe avant la vente en magasin. » Dans ce but, il songe à présenter ses fournisseurs sur son site web. Qui constitue avec les réseaux sociaux son support de communication favori. On y trouve d’ailleurs quelques idées de recettes, postées 2 à 3 fois par mois.

Plus d’informations : www.lebocaliste.fr ;
page Facebook « Le Bocaliste »

Texte : Yves Junger
Photo : Le Bocaliste

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Cocktail mis en scene @Victor Weber[2].jpg

BiObernai 2021 mise sur l’interrelation

Pour sa nouvelle édition, le salon de l’agriculture biologique BiObernai propose de nombreuses animations et ateliers, au pied des remparts de la ville.
08/09/2021
Vins - IMG_6353.jpg

Mondial des vins blancs les 2 et 3 octobre 2021

Le Mondial des vins blancs a lieu au Palais de la musique et des congrès de Strasbourg début octobre. Des cépages provenant de plusieurs continents seront évalués par un jury international.
08/09/2021