Le surcyclage, au-delà du recyclage

Surcyclé - relais-est_vetements-surcycles_cadre2_┬®margotcannizzolazaro_groupe.jpg

mercredi 3 novembre 2021 - Actualités et Nouveautés

Chaque jour, le Relais Est collecte et trie 24 à 30 tonnes de vêtements dans ses locaux de Wittenheim, dans le but de leur donner une seconde vie. Problème, des dizaines de tonnes de vêtements présentant de légers défauts, tache, déchirure ou logo d’entreprise, étaient jusqu’ici déclarés « invendables », et mis au rebut. Pour la première fois, l’association a trouvé le moyen de les revaloriser en interne : le surcyclage. Il consiste à transformer un bien voué à être jeté en un autre produit de qualité ou d’utilité supérieure. Dans la tendance mondiale du « Up cycling », ces vêtements récupérés par le Relais Est passent de la case « recyclables » à « réemployés ». De cette manière, il créent une mode durable, raisonnée, locale et solidaire, qui s’inscrit dans le futur.

La première collection disponible depuis le 25 septembre

Disponible au Léopard, l’une des 9 friperies solidaires du Relais Est, cette première collection de vêtements surcyclés en a aussi hérité du nom. Le style coloré et décalé de ces vêtements correspond aussi tout à fait à celui de la friperie. Cette collection des « surcyclés du léopard » provient donc d’une filière 100 % locale. Ses pièces ont été confectionnées dans des tissu beaux et robustes, sans trop les dénaturer. Porteur de positivité et d’engagement, ce projet est l’aboutissement d’un travail d’équipe au Relais Est. À terme, il pourrait même permettre la création de nouveaux emplois, notamment dans le secteur de la couture. Tous ces vêtements, jugés inaptes à la vente suite à un premier tri, ont finalement été repêchés, transformés et remis en circulation sous une autre forme : une blouse de travail peut devenir un haut pour une jeune femme.

Des partenaires solidaires

L’ensemble de cette collection est disponible sous le « Label Emmaüs », avec qui la coopérative Relais Est multiplie les actions depuis 5 ans. La boutique en ligne « Le Léopard » fait ainsi office de marketplace militante, accessible depuis le 25 septembre. La confection est prise en charge par La petite Manchester, chantier d’insertion installé à Mulhouse. Elle intègre une logique de réemploi et d’économie circulaire. Designer et directrice artistique au Relais Est, Margot Cannizzo Lazaro est la styliste qui a créé cette collection, en harmonisant les critères fonctionnels et esthétiques de ces pièces.

Cette nouvelle initiative permet au Relais Est de poursuivre ses activités tout en soutenant ses objectifs : accroître le taux de réemploi textile voué initialement à être recyclé, augmenter la durée de vie des vêtements, instaurer des partenariats avec des acteurs locaux solidaires, créer une nouvelle activité économique qui englobe la couture et la réparation, enfin proposer une ligne de vêtements porteuse de sens et accessible à tous.

Plus d’informations : friperie « Le léopard », 8 rue des veaux à Strasbourg, boutique en ligne sous : https://www.label-emmaus.co/fr/nos-boutiques/friperie-le-leopard/

Texte : Remis par le Relais Est
Photo : Le Relais Est

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

SPA - AdobeStock_188850377.jpg

L’Alsace titrée aux World Spa Awards

Le Resort Barrière à Ribeauvillé a été élu meilleur Resort Spa de France 2021, lors des World Spa Awards 2021. Il est toujours possible d’aller s’y détendre…
03/11/2021