Pédaler sur la voie verte : Les Rosalies du Piémont

Parc rosalie[6].jpg

jeudi 22 avril 2021 - Actualités et Nouveautés

La mode du vélo à assistance électrique se développe et touche de nouveaux modèles de cycles : Cédric Schmitt propose les premières « Rosalies », ces voiturettes à pédales pour 4 à 6 personnes, avec assistance électrique. L’entreprise qu’il a créé dispose déjà de 6 modèles, 4 modèles standards pour 2 adultes et 1 ou 2 petits enfants, et 2 grands, à double banquette, où 4 personnes peuvent pédaler simultanément. « À partir d’1,40 mètre, il est possible de pédaler, précise-t-il. Ce qui en donne l’opportunité à des adolescents. À l’avant, 2 places sont prévues pour des enfants, où ils restent sous la surveillance des adultes. » Cédric Schmitt complète sa flotte avec une Rosalie sans assistance, « pour les sportifs », des vélos originaux, couchés ou tandems, et quelques vélos individuels à assistance électrique. Tous ces véhicules peuvent être réservés sur le site internet de son entreprise.

Parcourir la voie verte, de Rosheim à Saint-Nabor

Le développement de son activité va de paire avec celui de la voie verte, ancienne voie ferrée qui a été réaménagée en espace partagé entre piétons et cyclistes. Elle relie Rosheim à Saint-Nabor, où se situe un belvédère qui offre un point de vue unique sur les alentours, en traversant Ottrott, Boersch et le parc de la Leonardsau. « Notre offre s’adapte très bien à la voie verte : les Rosalies à assistance électrique roulent à une vitesse de 11 kilomètres par heure, continue Cédric Schmitt. On reste dans un déplacement slow life, une promenade à vélo en famille ou entre amis. L’avantage de notre entreprise est qu’elle est située à mi-chemin sur la voie verte, ce qui permet d’en découvrir la moitié en une heure. » Il a déjà élaboré deux circuits, l’un entre Boersch et Rosheim, l’autre dénommé la « Boucle des 3 ponts » vers Ottrott, et planche sur un troisième, qui partirait à la découverte du centre médiéval de Boersch.

La voie verte peut être parcourue d’un bout à l’autre à bord d’une Rosalie, à l’exception de son extrémité sud : la pente plus sévère qui permet d’atteindre le belvédère et de contempler un point de vue sur la campagne environnante passe par un dénivelée trop élevée pour ce genre de machine. Il faudra la garer sur la piste et la sécuriser à l’aide d’un cadenas, avant de rejoindre le belvédère à pied.

S’arrêter en bas de la montée vers le belvédère

Cédric Schmitt souhaite démarrer son activité le 14 mai pour cette première saison. Ses Rosalies seraient disponibles à la location les week-ends et jours fériés au printemps, avant de démarrer une période d’ouverture continue pendant l’été, et de revenir aux week-ends au mois de septembre.  Cédric Schmitt travaille déjà sur de nouvelles idées, et souhaiterait créer un partenariat avec un restaurateur d’Ottrott, pour un circuit qui s’étendrait sur la journée, avec le déjeuner inclus. Mais en cette période de fermeture des établissements, il n’a pas encore trouvé de restaurateur prêt à l’accompagner dans ce projet.

Plus d'informations :
Les Rosalies du Piémont,place de l’ancienne gare à Boersch.
Réservations en ligne : www.lesrosaliesdupiemont.fr.

Yves Junger

Photo : © Avec2T Sas  - Les rosalies du piemont

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Slackline - AdobeStock_439396919.jpg

La Slackline, sport de plein air dans les parcs et les jardins

La slackline, ou slack tout simplement, est une pratique sportive contemporaine qui se rapproche du funambulisme. Si vous vous promenez dans les parcs citadins, vous avez forcément croisé des pratiquants de ce sport, les « slackeurs ».
07/10/2021
Musée.jpg

50 000 places de spectacle à gagner

La Communauté européenne d’Alsace souhaite pousser les Alsaciens à retourner au cinéma, au théâtre, dans les musées et les festivals. 25 000 lots de 2 places seront attribués par tirage au sort.
07/10/2021