Près de 1 000 arbres replantés

Strasbourg_Canopée_1.jpg

vendredi 26 mars 2021 - Actualités et Nouveautés

Avec son équipe, Jeanne Barseghian, la nouvelle maire de Strasbourg, souhaite augmenter l’indice de canopée de la ville pendant les 10 années à venir. Cela signifie accroître la part d’ombre offerte par le feuillage de arbres, dans les parcs et rues de Strasbourg. Il ne s’agit pas seulement de préserver le patrimoine arboré, mais aussi de le développer, d’anticiper le renouvellement des arbres dans la ville, enfin d’inciter leur accroissement dans les domaines privés. Pour l’année 2020, les résultats sont prometteurs : Jeanne Barseghian a annoncé en mars que 966 nouveaux arbres ont pris racine dans l’espace public l’année passée. L’objectif était d’en planter au moins 700 en 2020. « Les arbres en pot installés cet été sur plusieurs places très minérales ont tous été replantés », a-t-elle annoncé en conférence de presse. La place de l’Hippodrome, située au port du Rhin, et surtout le parc des Contades ont été privilégiés l’année passée. Le second, avec ses 59 nouveaux arbres, a vécu une augmentation de sa végétalisation autant dans le parc que dans le quartier qui l’entoure.

5 millions d’euros dédiés à la végétalisation

Le plan Canopée a vocation à se diffuser dans toute la ville. Les axes de réflexion à court terme concernent la déminéralisation des cours d’école, la ceinture verte autour de Strasbourg, ainsi qu’un travail sur le plan local d’urbanisme. Lundi 22 février le conseil municipal a validé par vote une enveloppe de 5 millions d’euros en faveur de la végétalisation de la ville. Les essences choisies, principalement des érables, micocouliers et frênes rouges, sont connues pour être résistantes au réchauffement climatique.

Dans une vision écologique, le but est d’atteindre la neutralité carbone, où dans la ville, l’équilibre serait atteint entre les émissions de gaz à effet de serre et leur retrait de l’atmosphère. La difficulté est alors de mener à bien ce plan, tout en développant la ville à travers des constructions utiles pour les Strasbourgeois. La solution passerait alors par la démocratie participative : il et d’ores et déjà possible de demander la plantation d’arbres sur le site www.strasbourgcapousse.eu. 150 demandes auraient déjà été comptabilisées.

Texte : Yves Junger

Crédit photo : © Jérôme Dorkel Strasbourg Eurométropole

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Slackline - AdobeStock_439396919.jpg

La Slackline, sport de plein air dans les parcs et les jardins

La slackline, ou slack tout simplement, est une pratique sportive contemporaine qui se rapproche du funambulisme. Si vous vous promenez dans les parcs citadins, vous avez forcément croisé des pratiquants de ce sport, les « slackeurs ».
07/10/2021
Musée.jpg

50 000 places de spectacle à gagner

La Communauté européenne d’Alsace souhaite pousser les Alsaciens à retourner au cinéma, au théâtre, dans les musées et les festivals. 25 000 lots de 2 places seront attribués par tirage au sort.
07/10/2021