Trams et bus gratuits pour les -18 ans

Bus AdobeStock_348844477.jpg

mercredi 25 août 2021 - Actualités et Nouveautés

Celles et ceux qui commandé leur titre de transport dès le mois de juin doivent attendre la rentrée avec impatience ! À partir du 1er septembre, les mineurs âgés de 4 à 17 ans pourront utiliser l’ensemble des transports en commun de l’agglomération autour de Strasbourg pour… 0 €. Donner un accès gratuit aux transports publics pour les mineurs était une volonté politique. Du point de vue de la Compagnie de transports strasbourgeois (CTS), elle permet surtout d’anticiper la création et le renouvellement des cartes de ce public, bien avant la rentrée scolaire.

Mais cet abonnement gratuit est assorti de contraintes précises, dont son support. Badgéo ou Smartphone ? Il faut choisir. L’abonnement doit être stocké sur un support unique, soit une carte Badgéo, soit une application mobile, à condition de faire la demande par son smartphone. Et il est naturellement nécessaire de posséder sur soi un justificatif lors des trajets dans les transports en commun. Ce serait dommage d’être verbalisé parce que dans l’incapacité de prouver la détention d’un abonnement gratuit…

Une offre très encadrée

Lancé en septembre 2021, ce système de gratuité est cependant limité à 24 mois, et doit être renouvelé lors du mois anniversaire du bénéficiaire. Il prend fin automatiquement à la fin du mois du 18ème anniversaire. Une alerte est envoyée à ce moment-là, afin d’éviter que l’enfant ou l’adolescent ne se sente pris au dépourvu. Sinon, il reste l’anticipation : la durée de l’abonnement est également consultable en ligne, depuis un compte personnel.

Texte remis par la CTS
Crédit photo : AdobeStock

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Cocktail mis en scene @Victor Weber[2].jpg

BiObernai 2021 mise sur l’interrelation

Pour sa nouvelle édition, le salon de l’agriculture biologique BiObernai propose de nombreuses animations et ateliers, au pied des remparts de la ville.
08/09/2021
Bocalist - IMG-20210825-WA0014[2].jpg

Le bocal bon pour l’économie !

Depuis juillet, Jean-Rémy Valentin développe son entreprise solidaire « Le Bocaliste ». Cette épicerie bio ne vend qu’en ligne et en bocal.
08/09/2021