Un projet audacieux : Une nouvelle Léonardsau dès 2024

OBERNAI - MISE EN VALEUR DU CHATEAU ET DU DOMAINE DE LA LEONARDAU.jpg

lundi 18 janvier 2021 - Actualités et Nouveautés

Ville historique, Obernai est renommée pour ses remparts, ses ruelles et ses authentiques demeures à colombages. La ville se veut également un pôle touristique et culturel de premier plan dans le Bas-Rhin. La voie verte « Portes bonheur, le chemin des carrières », cheminement de 11 kilomètres reliant Rosheim à Saint-Nabor, passe par le Domaine de la Léonardsau. Le château, construit entre 1899 et 1929, s’inspire des traditions locales d’architecture, avec son grès rose des Vosges, ses décors de boiseries et de colombages. Sa porte d’entrée principale est encadrée par 2 colonnes, l’entrée surmontée d’une cloche, et des sculptures et panneaux de bois décorent les pièces. La villa comprend 37 pièces réparties sur 4 niveaux, dont un petit salon décoré par le peintre Charles Spindler en 1902. Le parc, quant à lui, a été aménagé entre 1900 et 1907 : dessiné en partie par le baron de Dietrich, il a été réalisé par les paysagistes Edouard André et Jules Buyssens. Il s’agit d’un « jardin de style mixte ou composite » à la mode du Second Empire. Il est composé d’un grand parc à l’anglaise, qui répond à l’architecture du château, d’un jardin baroque italien, sur différents niveaux avec des escaliers, un jardin japonais avec ses rocailles et enfin un jardin à la française.

Un nouveau bâtiment ouvert et accueillant

Un diagnostic technique a permis un examen approfondi des structures porteuses du château, un repérage de la présence de plomb et d’amiante ainsi qu’une étude géotechnique des fondations de l’édifice. D’après ce diagnostic, un plan de restauration en 6 axes a été défini, de la reconstruction des planchers au à la stabilisation des décors extérieurs. Ces planchers feront d’abord l’office d’une reconstruction totale. Une attention particulière sera portée sur la conservation de l’aspect des volumes existant dans les salles du rez-de-chaussée. Il est de plus prévu de rénover tous les décors historiques des pièces principales afin de les conserver à l’identique. 

Composé de 6 salles historiques, le cloisonnement du rez-de-chaussée sera revu afin d’organiser un parcours fluide. Ces espaces à la décoration remarquable comprendront un accueil, et pourront se prêter à l’organisation de réceptions ou de séminaires. Enfin, il comprendra une « chambre alsacienne », indépendante, où la valeur historique et artistique du lieu sera présentée aux visiteurs à travers une table interactive dont les contenus seront traduits en allemand et en anglais. Le premier étage, décloisonné, sera transformé en deux plateaux d’exposition ou de conférence, à la fois connectables et séparables, auxquels s’ajoutera une salle de convivialité. Elle proposera un point de vue remarquable sur le Piémont des Vosges et le Mont Sainte-Odile. L’une des 2 salles permettra, grâce à la suppression d’un plancher, un volume double en hauteur et pourra accueillir des œuvres d’art de grandes dimensions. Le deuxième étage sera un espace aménageable. Il comprendra notamment tous les locaux de service utiles au fonctionnement de l’équipement (salle du personnel, local ménage et technique). Il offrira une salle à la superficie conséquente, où pourront être organisés des conférences, séminaires ou banquets.

Des espaces extérieurs plus pratiques

La future aire de stationnement sera formée de 60 places permanentes, et 60 complémentaires. Cette aire sera reliée à la rue de Dietrich, et n’impactera pas les jardins historiques du parc. La fontaine du parvis, remise en service, fera l’objet d’une adaptation en miroir d’eau.

Enfin, les anciennes écuries deviendront un lieu d’accueil des publics et un espace de vie. Organisées en U, elles seront entièrement rénovées et comprendront notamment un auvent d’entrée avec abri à vélo. Elles serviront aussi de local de rangement du matériel des activités de plein-air. Leur toiture permettra l’accueil de panneaux photovoltaïques et la récupération des eaux pluviales. Ce nouveau lieu serait alors mis à la disposition des Obernois, des entreprises locales et des touristes.

Documents remis - Yves Junger

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

carte-fidelité-olivier-NEUTRE copie.jpg

La carte des Vitrines de Sélestat

L’association de commerçants Les Vitrines de Sélestat lance une carte de fidélité, qui fait évoluer le pouvoir d’achat de ses utilisateurs tout en soutenant le commerce local.
22/04/2021