Nourrir les animaux sauvages... N’en jetez plus !...

furet.jpg

mercredi 28 février 2018 - Animaux et compagnie

Il est bien tentant de nourrir les canards, pigeons et autres petites bêtes dans la nature, les jardins ou aux bas des immeubles... Notre bon petit cœur nous pousse à leur donner le pain dur restant ou autre denrée alimentaire mais est-ce bien judicieux ? Ce simple geste qui part d’une bonne intention peut se transformer en catastrophe finalement. Plusieurs raisons existent pour que nous arrêtions cette mauvaise façon de faire.

Tout d’abord pour les animaux eux-mêmes.

Le régime alimentaire des animaux dépend de la nature, or avec nos aliments sucrés ou travaillés, nous dénaturons leurs habitudes et leur goût ! Ces derniers peuvent du coup devenir de plus en plus envahissants avec des colonies plus nombreuses que la normale et ainsi déséquilibrer la faune (voir la flore). Sans parler des dégâts possibles sur les bâtis ou dans les jardins...

Autre danger également, c’est d’habituer ces animaux sauvages à ne plus avoir peur de l’homme

et même de changer de comportement comme par exemple devenir agressif si la nourriture n’est pas au rendez-vous ou s’inviter chez vous ou encore changer leur alimentation. Il n’y a qu’à prendre l’exemple de ce qui se passe dans les Caraïbes à Saint-Christophe-et-Niévès où les singes boivent de l’alcool car ils ont pris l’habitude de “chiper” les verres des touristes et l’on note aujourd’hui que ces pauvres singes sont pour certains devenus alcooliques... Évidemment ce n’est pas avec du pain mais c’est juste pour dire que l’intervention de l’homme n’est pas toujours des plus heureuses et qu’il y a toujours des conséquences.

Par ailleurs, nourrir les animaux “sauvages” c’est aussi favoriser la prolifération d’animaux que l’on aime moins,

et surtout pas chez soi ! On retrouvera dans ces visiteurs indésirables : les souris, les rats et même des parasites... Et oui ! Vous ne pouvez pas cibler les animaux que vous souhaitez aider et écarter les animaux que vous ne voulez pas. Donc, quelle que soit la nourriture que vous donnez aux “bons” animaux, les autres en profitent aussi (c’est de la nourriture vite trouvée !).

Dans cette logique il est également judicieux de se poser la question des poubelles qui débordent sur les trottoirs ou dans un coin du jardin car c’est autant d’odeurs qui peuvent allécher les plus gourmands (façon de parler, bien entendu). Ou bien encore lorsque l'on nourrit, à l’extérieur nos animaux de compagnie... En résumé il vaut mieux contempler la nature et intervenir le moins possible car tout est question d’équilibre.

Et si c’est par pure générosité alors soyez généreux en respectant la nature et l’environnement, tout simplement. Laissez, si vous en avez la possibilité, un petit bout de terrain à l’état sauvage et les petites bêtes vous diront merci !

VS

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser