Ski de fond : la glisse au rythme des seniors

ski-de-fond-senior3_halfpoint-stock-adobe_-com_.jpg

lundi 25 février 2019 - Infos seniors

Ski de fond : la glisse au rythme des seniors

Un rythme lent et régulier, pas d’impact sur les articulations, le plaisir d’avancer en pleine nature... Le ski de fond est un sport d’hiver bien adapté aux seniors.

« J’aime le ski de fond car on peut avancer à son rythme sans craindre de gêner les plus jeunes qui dévalent les pistes à toute allure. Et ça permet d’admirer le paysage tout en faisant de l’exercice physique. Je garde un souvenir ému d’une randonnée avec mon mari dans les Vosges. Le temps était brumeux mais arrivés sur un vaste plateau, le soleil s’est levé d’un coup, découvrant un paysage merveilleux de nature préservée dans un calme absolu.
Nous avions l’impression d’être seuls au monde. Grandiose ! »


Comme Catherine, 63 ans, de plus en plus de seniors apprécient les sports d’hiver en douceur, loin des foules qui font la queue aux remontées mécaniques. Dans le Jura, les Vosges, les Alpes, les Pyrénées et le Massif central, les stations de moyenne montagne proposent des parcours de ski de fond en pleine nature, sur terrain plat ou un peu plus vallonné. La glisse version tranquille qui permet d’alterner l’endurance et l’intensité modérée, si on le désire.

Un travail du corps sans traumatisme

La pratique du ski de fond a l’avantage de faire travailler le corps de manière globale et d’éviter les traumatismes. Non seulement, les chutes sont rares mais les articulations sont peu sollicitées. « C’est une activité de longue durée qui active la fonction cardiaque et maintient l’équilibre ainsi que la masse musculaire des membres inférieurs mais aussi supérieurs. Sans impact sur les genoux et les hanches, ce sport peut même être pratiqué par les personnes qui montrent des premiers signes d’arthrose », affirme sur France 2, le médecin du sport Xavier Bigard.

Outre les bienfaits sur le plan physique, le ski de fond procure un sentiment de bien-être grâce aux paysages variés qu’il permet de découvrir sans se lasser. Côté technique, le traditionnel pas alternatif est facilement accessible. La progression se fait dans deux traces parallèles marquées au sol. Un système d’écailles sous les skis évite de reculer en montée. Plus exigeant au niveau cardiaque et respiratoire, le skating s’apparente au pas de patineur comme le roller ou le patin à glace.

La tenue est beaucoup moins encombrante que celle du ski alpin. Pas besoin de combinaison spécifique ni de lourdes chaussures. Un tee-shirt moulant et absorbant pour limiter la transpiration, une polaire et un coupe-vent, un collant thermique et extensible, une paire de gants chauds suffisent. En forme de bottines, les chaussures sont attachées aux skis uniquement sur le devant pour permettre le mouvement des chevilles.

APEI-Actualités

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

senior-sur-ordinateur_sebra-stock-adobe_-com_.jpg

Aides sociales à quoi avez-vous droit ?

Plus d’un tiers des personnes qui pourraient prétendre à des aides sociales n’y ont pas recours. 
Et vous, savez-vous qu’il existe des prestations spécifiques à partir de 55 ans ?
24/10/2019
jeunior1_alterfalter-stock-adobe_-com_.jpg

Êtes-vous un jeunior ?

Si vous avez entre 60 et 75 ans, si vous êtes actif dans une association, aimez les voyages... Vous êtes un « jeunior », un néologisme plutôt flatteur qui vient du marketing.

04/03/2019