C’est le moment de faire les premiers semis !

07b.jpg

vendredi 16 février 2018 - Jardin et espaces verts

Pour avancer les récoltes, réalisez vos semis avant l'heure à l'intérieur (sous serre ou sous châssis) en veillant à ce qu'ils reçoivent suffisamment de lumière. 

Tomates, aubergines et autres plantes originaires de climats tropicaux ne tolèrent pas les gelées. Si vous souhaitez déguster ces produits potagers avant le mois d’août il est nécessaire des ne pas attendre la fin des gelées pour les semer et donc d’avoir recours au semis sous abris chauffé ou à l’abri des gelées. Le plus important étant de fournir à ces semis la chaleur et surtout la lumière nécessaires à leur bon  développement avant de pouvoir les transférer en pleine terre. 

Quelques conseils pour réussir vos semis à la maison ou en appartement

En godets :

Idéal pour les graines plutôt grandes, permet de ne pas avoir à effectuer de repiquage. Les plants seront d’autant plus solides. Il faudra semer 3 à 4 grandes graines ou 5 à 7 petites et ne garder que le plant le plus vigoureux au final. Il existe plusieurs sortes de godets, ceux en plastique réutilisables jusqu’à ce qu’ils cassent, et ceux en tourbe, qui peuvent être plantés en pleine terre et se bio-dégradent en quelques mois.  

Inconvénient des semis en godets : nécessite beaucoup de place si l’on veut un grand nombre de plants. 

En bac :

Ce type de semi est idéal si l’on n’a pas trop de place et permet de semer beaucoup dans un minimum de place. On peut couvrir avec un film cellophane avant la germination histoire de garder l’humidité et la chaleur, mais il faudra l’ôter dès l’apparition des jeunes pousses. 

Humidifier régulièrement la terre avec un vaporisateur pour ne pas abîmer les pousses.

Inconvénients : éclaircissements nécessaires et repiquages plus nombreux des plants les plus vigoureux, risque de maladies et de contamination assez forts (fonte des semis = la jeune pousse se rétrécit à la base pour ne plus avoir la taille que d’un fil et le plant meurt en quelques jours).

En mini-serre :

Avec quasi les mêmes avantages que le semi en bac, les serres ont quant à elles un couvercle et permettent de garder les plants bien à l’abri des courants d’air, et de garder une bonne humidité ambiante, idéale pour le bon développement des jeunes pousses.

Attention toutefois à ne pas trop arroser car l’eau stagnante est génératrice de maladies, et à ne par laisser la lumière du soleil brûer les jeunes pousses fragiles si vous placez la serre derrière une fenêtre.

Ne pas laisser les plants toucher le haut du couvercle, dès qu’ils deviennent trop haut il faudra les repiquer en pleine terre si les températures le permettent, ou en godets pour permettre aux plants de se développer individuellement. 

Pour réussir ses semis, quelques règles à observer

  • Laver consciencieusement les outils, pots, godets, bac, mini-serre, avant de commencer à semer, cela évitera de propager des germes des années précédentes.
  • Evitez les courants d’air
  • Placez dans un endroit le plus lumineux possible mais évitez le soleil direct
  • Arrosez / vaporisez avec parcimonie et évitez l’eau stagnante
  • Eclaircissez pour ne laisser que les plants les plus vigoureux

   A vos plants messieurs dames ! 

MLN

   

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser