Quelle haie végétale choisir pour mon jardin ?

514haie.jpg

lundi 23 avril 2018 - Jardin et espaces verts

Les haies sont importantes : elles régulent les vents, offrent un abri à la faune locale, compartimentent et occultent, atténuent le bruit, décorent… Et leur choix est vaste.

« On distingue les haies classiques des haies vives ou libres, explique le jardinier anglais Geoff Hodge, auteur de Tailler comme un pro. Les haies classiques, taillées de près, sont couvertes de feuilles jusqu’à terre, avec un feuillage compact », il s’agit  majoritairement de conifères. 
« Pour les haies vives, choisissez des plantes au feuillage coloré, aux jolies fleurs, portant des baies si possible pour prolonger le spectacle en automne et attirer les oiseaux par la même occasion ».

Trois haies classiques

PhotiniaRed robin :

sa couleur rouge à l’automne est son grand atout esthétique. Il est classé dans les haies classiques si vous le taillez deux fois par an mais peut devenir une haie plus libre si la taille annuelle est unique. Attention au gel pour les jeunes plants (adulte, il est très résistant). Enfin, il demande un peu d’attention : de l’engrais au printemps durant les premières années.

Loniceranitida :

excellente alternative au buis, le « chèvrefeuille à feuilles de buis » pousse rapidement, se cultive et se multiplie facilement. Au printemps, il se pare de petites fleurs blanches. Il a quelques exigences : il préfère les sols riches et humides mais bien drainés, et une exposition ensoleillée. Toujours pour remplacer le buis, pensez aussi au fusain (Euonymus), au houx et au myrte.

Viburnumtinus :

chouchou des paysagistes tendances (comme Pierre-Alexandre Risser d’Horticulture&Jardins), le laurier tin fait partie des haies semi-classiques. Persistant, il est facile à vivre (il ne demande aucun entretien à part un bon arrosage les deux premières années) et ravissant avec ses fleurs blanches et boutons roses printaniers. Attention à lui choisir un endroit à la mi-ombre : pas en plein soleil l’été mais avec une bonne lumière en hiver. Il s’adapte bien à la culture en contenant, ce qui en fait un excellent choix pour les terrasses urbaines.

D’autres options de haies classiques :

troène, laurier-cerise, pittosporum, rhododendron, choisya, charme, hêtre. Également le thuya et le buis mais le premier est envahissant et désuet ; le  second actuellement en danger à cause du fléau de la pyrale du buis. 

Trois haies vives et champêtres

Forsythia :

le lumineux forsythia arbore de magnifiques fleurs jaunes et annonce les festivités printanières. Il fleurit en mars et réveille tout le jardin. Rustique et facile, il n’a besoin que d’une taille après floraison pour refleurir l’année suivante et d’un peu d’engrais au même moment. Il aime le soleil ou la mi-ombre et se porte aussi bien en pleine terre qu’en bac, sur une terrasse (attention seulement à bien doser son arrosage et son drainage). Surveillez aussi les éventuelles parasites et maladies pour traiter au bon moment.

Potentille arbustive :

cet arbuste aussi se pare de fleurs jaunes, plus pâles cependant que le forsythia, mais ressemblant à de charmantes roses jaunes. Floraison longue (mai à octobre), entretien ultra-simple, adaptation à tous sols, résistance au gel comme à la canicule… il possède de nombreux atouts ! Réservez-lui seulement un emplacement bien ensoleillé pour optimiser sa floraison. De taille moyenne (environ 1m de hauteur), il convient bien aux petits jardins et même les balcons-terrasses.

Ribessanguineum :

pensez aussi aux petits fruitiers ! Le ribes, aussi appelé « groseillier à fleurs » ou « haie de cassis fleurs », est très florifère, de couleur rose, et forme un véritable mur de fleurs à la belle saison. Ses feuilles sont même parfumées. En revanche, elles sont caduques, comme celles de la plupart des haies vives. Ses baies noires sont non toxiques, il est résistant et facile à cultiver, il pousse vite. Il est également à l’aise en pleine terre comme en pot.

D’autres options de haies champêtres :

berbéris, spirée du Japon, noisetier, buisson-ardent, cotonéaster… Si vous avez du mal à faire votre choix, associez plusieurs variétés pour composer une haie libre qui sera unique ! 

A lire : Tailler comme un pro, aux éditions Marabout, dans la collection L’expert du jardin facile


APEI-Actualités. Claire Lelong-Lehoang

Crédits des visuels :
Haieclassique : ©Eden - stock.adobe.com
Forsythia : ©Nikolay100 - stock.adobe.com
Ribes : ©Vodolej - stock.adobe.com

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser