Comment aérer votre salle de bains sans fenêtre ?

douche.jpg

lundi 2 mars 2020 - Maison et déco

Comment faire s’il n’y a pas de fenêtre pour l’aérer ?

Pièce humide par excellence, la salle de bains a besoin d’un renouvellement d’air régulier pour éviter l’apparition de moisissures. 

Le taux d’humidité dans une salle de bains grimpe jusqu’à 80 % alors qu’il est généralement compris entre 40 % et 60 % dans les autres pièces. 
Afin d’éviter une condensation persistante et l’apparition de moisissures, le geste le plus simple est d’aérer en ouvrant la fenêtre quelques minutes chaque jour.

Mais s’il s’agit d’une pièce aveugle, comment faire ? 

Plusieurs solutions sont envisageables pour assurer la circulation de l’air. La plus performante consiste à installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC) dans le cadre d’un projet de rénovation. Il s’agit d’un bloc moteur-ventilateur (souvent installé dans les combles) qui aspire l’air vicié et le remplace par de l’air frais capté à l’extérieur, via des conduits-gaines reliés aux bouches d’extraction et aux grilles d’entrée d’air.

Extracteur ou aérateur d’air

La ventilation mécanique ponctuelle ne réclame pas autant de travaux mais il est indispensable que la salle de bains soit reliée à une bouche d’évacuation existante. 

Jouant sur la différence de température entre l’air intérieur et extérieur, ce système de ventilation naturelle « à l’ancienne » est repérable à l’existence d’une petite grille située au plafond. L’extracteur d’air y est raccordé. 

Fonctionnant grâce à une alimentation électrique, il a néanmoins besoin d’un courant d’air que vous pourrez créer en sciant le bas de la porte de la pièce pour laisser un jour de 10 à 15 millimètres. 

A défaut d’une bouche d’évacuation, vous pouvez poser un aérateur électrique, sur le même principe que l’extracteur mais en créant vous-même l’entrée d’air à partir d’une autre pièce. En hauteur et à distance des points d’eau, il vous faudra percer la cloison pour y placer le conduit de l’aérateur. C’est possible aussi mais moins facile sur un mur donnant sur l’extérieur.

Déshumidificateur mobile

Raccordé aux fils de l’interrupteur, l’aérateur se met en route lorsque vous allumez la lumière en entrant dans la pièce et s’arrête automatiquement quelques minutes après que vous l’ayez quittée.    

Si vous préférez une solution sans travaux, investissez dans un déshumidificateur mobile qui se branche sur le secteur. Doté d’un ventilateur, il aspire l’air et le condense, l’eau reste dans son réservoir et l’air sec est renvoyé dans la pièce. 

Il existe également des kits absorbeurs d’humidité ne nécessitant aucun branchement. Contenant des sachets de cristaux de sels ou du gel de silice, ces bacs plastiques sont vendus avec des recharges, en indiquant la surface qu’ils sont capables de traiter et leur durée d’efficacité, généralement inférieure à trois mois.

APEI-Actualités
Crédit photo : ©Mariesacha - stock.adobe.com

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

notaire_ijeab-stock-adobe_-com_.jpg

Le rôle du Notaire

De la négociation à l’acte définitif de vente, le notaire accompagne un projet immobilier pas à pas. Ses conseils avisés permettent d’éviter les pièges mais il propose d’autres services.
09/03/2020