La chronique bien-être de Frédérique

frédérique-morin.jpg

samedi 26 septembre 2020 - Mode beauté bien-être

« Chers bourrelets, nous nous séparons dès aujourd’hui… »

Glaces, beignets, apéritifs divers et variés, barbecue à répétition… Les vacances ont eu raison de votre ligne ? Surtout pas de panique ! Vous n’êtes pas seul, un français sur 2 déclare manger trop en vacances. Cette année est en plus particulière : après ces mois de confinement, le besoin de se lâcher et de se faire plaisir était encore plus fort que d’habitude.

Alors, règle numéro 1… ne surtout pas culpabiliser, ce qui est fait est fait. Il est important de ne pas penser: « demain je suis au régime… ». Votre cerveau, qui n’est déjà pas heureux de penser « rentrée », le sera encore moins si en plus il doit penser « privation »… Alors on arrête de peser, de calculer les calories, il faut défocaliser son attention. Plus vous vous privez et plus votre cher cerveau va avoir tendance à stocker la moindre feuille de salade que vous allez vous autoriser à manger. Il est donc important de manger suffisamment. Mes patients me disent souvent qu’ils mangent plus que d’habitude après les consultations et pourtant, ils maigrissent ! Incroyable, me direz-vous… Mais non… !

Il est important de privilégier le petit déjeuner : même pas peur de manger du jambon, du fromage, des œufs… Si vous tenez à votre morceau de pain, prenez-le (pas la baguette non plus). Le jus de fruit par contre, on le garde pour le milieu de matinée, avec quelques amandes par exemple, ou grand bonheur, deux ou trois carrés de chocolat… noir bien entendu !

À midi, on se lâche : on peut tout manger mais (bah oui, il y a un « mais », on veut quand même atteindre notre objectif), si on aime les légumes, on booste leur consommation. L’avocat est votre meilleur ami : c’est un coupe faim naturel, il régule votre taux de sucre, il fait baisser le taux de mauvais cholestérol… On consomme de la viande, du poisson, bref des protéines.

Et puis comme c’est la rentrée, on fait comme les enfants et on prend un goûter. Là encore, on évite le bol de chocolat chaud avec les tartines de Nutella… ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit… Mais un fruit, des amandes, deux ou trois carrés de chocolat : je dis oui… Et le soir, c’est là où on fait le plus attention…

On évite de manger tout ce qui marche… adieu veaux, vaches, cochons. On se laisse aller sur le poisson et contrairement aux idées reçues, je ne dis pas non à une bonne assiette de pâtes, mais avec sauce tomate si possible maison… Pas noyées dans la crème fraîche et les lardons. L’idéal est de noter tout ce que l’on consomme au cours de la journée, cela permet de ne pas penser constamment à ce que l’on a mangé.

Autres astuces : on prend une bonne assiette et on ne se sert qu’une seule fois et on ne la termine pas complètement (oui, je sais depuis que l’on est petit on nous répète qu’il faut terminer…), cela permet d’être fier de soi : je suis capable de résister ! Bon évidemment, on évite de boire la bouteille de rosé, mais pourquoi pas un petit verre… Encore une fois il faut se faire plaisir sinon notre cher cerveau se bloque et il stocke les kilos… Si en plus vous reprenez une activité physique… le tour est joué. ■

Frédérique Morin Sophrologue et hypnothérapeute. 4 ruelle des Pelletiers STRASBOURG Tél. 06 07 18 61 84.

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

frédérique-morin.jpg

La Chronique bien-être de Frédérique

Frédérique Morin, sophrologue et hypnothérapeute à Strasbourg, vous propose un rendez-vous plein d'astuces pour se sentir bien au quotidien !
02/10/2020