5 bonnes raisons de se former à un métier manuel

metiermanuel.jpg

vendredi 15 décembre 2017 - Temps forts de la saison

Bientôt le moment pour certains de choisir une orientation, pourquoi ne pas se tourner vers un métier plein d'avenir ?

Souvent dévalorisés, les métiers manuels ont pourtant de quoi attirer les jeunes en quête de diversité, de savoir-faire, d’épanouissement, de débouchés et de formations motivantes.

La diversité

Les métiers manuels recouvrent de nombreuses spécialités dans les services, l’artisanat, l’industrie, les métiers d’art. Il est possible de s’orienter vers l’hôtellerie et la restauration, la coiffure, dans le bâtiment (carreleur, charpentier, maçon, tailleur de pierre...), les métiers du bois (menuisier, agenceur, ébéniste...), du cuir et des tissus (cordonnier, modéliste, couturier...), l’électricité, le jardin, la mécanique, l’industrie (câbleur, chaudronnier, mouleur...), la plomberie-chauffage, les métiers de bouche (boulanger, pâtissier, boucher, charcutier...), l’art floral, les arts graphiques, la mode… La liste est longue !

Le savoir-faire

Durant plusieurs décennies, les métiers manuels ont souffert d’une mauvaise image car on orientait vers ces filières des jeunes qui n’en avaient pas envie, en pensant ainsi résoudre l’échec scolaire. Avec l’évolution des techniques et des matériaux, cette vision des choses a changé et les formations se sont adaptées. Les professionnels sont fiers de leur savoir-faire et ont à cœur de le transmettre. C’est une richesse d’autant plus grande que leur champ d’action est vaste. Par exemple, un plombier réalise des installations sanitaires, trace les réseaux de tuyauterie, gère la maintenance, intervient sur des équipements en énergie solaire.

L’épanouissement

Découvrir et travailler la matière, faire preuve de dextérité manuelle, accomplir des gestes précis, réaliser un bel ouvrage, fabriquer, réparer : c’est travailler le concret. Exercer un métier manuel, c’est donner un sens à sa vie, au-delà de la nécessité de la gagner. Le respect de l’outil et du travail bien fait est source d’épanouissement, renforcée par la variété des supports de travail et des interventions qui protègent de la routine. Sans oublier la fierté de s’inscrire dans une main d’œuvre qualifiée recherchée.

Les débouchés

Les métiers manuels offrent des débouchés. Dans la production, les métiers liés à l’éco-construction, les services à la personne, les métiers de l’alimentation, les besoins de main-d’œuvre sont nombreux malgré un contexte économique difficile. L’industrie éprouve des difficultés à recruter des tourneurs-fraiseurs, électromécaniciens, agents de maintenance, chaudronniers. Dans l’artisanat, 50 000 postes sont à pourvoir chaque année, avec aussi des possibilités de reprises d’entreprises.

Les formations

Les métiers manuels offrent l’avantage de pouvoir se qualifier sans forcément suivre des études longues. Les formations ouvrant sur un diplôme, du CAP à la licence professionnelle en passant par le Bac pro et le BTS, sont axées sur la vie active.

Suivies en alternance, elles permettent d’accéder plus rapidement au monde du travail. Certaines sont très réputées, comme celle des Compagnons du Devoir qui inclut un tour de France et une année à l’étranger.

APEI-Actualités

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser