Une saison riche en humour et plaisirs simples

carmen_tanzmatten.jpg

samedi 26 septembre 2020 - Temps forts de la saison

Jean-Paul Humbert, directeur des Tanzmatten depuis 2003, use de superlatifs pour présenter en un mot la saison culturelle à venir.

Pour 2020/2021, « la programmation sera exceptionnelle ». Le complexe culturel et festif situé à Sélestat propose une saison éclectique avec des genres variés. « Des spectacles pour les jeunes, du cirque, beaucoup de théâtre et de musique. L’idée c’est de toucher toutes les générations », détaille Jean-Paul Humbert.

Une programmation accessible et de qualité - sans se prétendre élitiste - qui s’est essentiellement consolidée pendant la période de confinement : « Ca s’est fait au printemps jusqu’à fin juin ». Il a ainsi fallu prendre en compte les dommages liés à l’arrêt des représentations en mars dernier. « Le défi, était le suivant : proposer une nouvelle saison avec des spectacles issus de la saison passée qu’il fallait reporter », explique le directeur également chargé de la programmation. Un défi relevé avec brio, puisqu’une quinzaine d’entre eux ont pu être reprogrammé pour 2020/2021 : Ayo, la Choucrouterie, Danse avec les poules…

Une programmation plus française

Si l’arrêt a été brutal en mars, la reprise sera festive. « On a fait le choix de proposer davantage d’humour (...) Des plaisirs simples », se félicite le directeur des Tanzmatten. Un choix qui s’impose, pour notamment contraster avec le contexte actuel. Des choix, mais aussi des compromis : « On a décidé de ne pas programmer d’artistes internationaux », confie le directeur, qui apprécie habituellement avoir au sein de sa programmation un bluesman américain ou un rockeur anglais. Avec la fermeture de certaines frontières, il a dû changer ses habitudes. La programmation sera - pour l’année à venir - plus française que jamais.

Autre manœuvre à laquelle il a fallu réfléchir : les abonnements. « La mise en place est pour le moins exceptionnelle », explique Jean-Paul. Pour éviter le remboursement des abonnements 2019/2020, l’équipe a décidé de considérer qu’exceptionnellement la saison va durer deux ans. « Il y a tellement de spectacles reportés qu’on a choisi d’allonger la saison ». Les abonnés pour 2019/2020, le seront aussi pour 2020/2021. « C’est un choix et un pari », pour cette nouvelle saison qui a été lancée le 20 septembre dernier.

Temps forts pour 2020

Pour démarrer la saison en douceur, il ne faudra pas manquer la pièce La puce à l’oreille pour un petit moment de détente entre folie et comédie (3 octobre). Classique revisité et moderne se mêleront avec Carmen (28, 29, 39 novembre). Un spectacle de danse proposé par la compagnie François Mauduit (Caen) « assez bluffant », qui fort de son succès la saison passée - prévu le 19 mars, mais reporté à cause du confinement - a été reprogrammé, avec cette année, une séance supplémentaire. Pour les temps forts de 2020 toujours, le complexe recevra Aime comme marquise (15 décembre), « une superbe pièce de théâtre ». Une saison haute en couleur proposée cette année par l’équipe des Tanzmatten, qui a « essayé de programmer une saison comme si de rien n’était ». ■

Ces annonces pourraient aussi vous intéresser

Compresse-Pieces-d'exception-2020-1-copie.jpg

Pièces d'exception - Colmar

Malgré l’annulation du salon résonance[s] à Strasbourg en novembre, la frémaa maintient ses deux manifestations de Noël, dont Pièces d'exception à Colmar.
19/10/2020