Malterie bio d’Alsace

Maltala a vu le jour l’été dernier

Lise Meinrad a créé Maltala, la seule malterie artisanale et la seule malterie bio d’Alsace ! De nombreux brasseurs locaux s’approvisionnent désormais auprès d’elle.

Après avoir travaillé dans l’hôtellerie, Lise Meinrad, 28 ans, a décidé d’ouvrir une malterie bio. Elle a développé son projet avec l’aide de son père, agriculteur bio à Bergheim. Avant de se lancer, elle a suivi une formation à l’Institut français des boissons, de la brasserie et de la malterie à Nancy. Elle a ensuite visité des malteries artisanales dans d’autres régions et a effectué des stages. Enfin, elle a réalisé une étude de marché. Celle-ci a révélé que les brasseurs de la région, de plus en plus nombreux, s’approvisionnent dans des malteries industrielles, qui proposent généralement peu de produits locaux. Son étude a aussi montré que les brasseurs souhaitaient pour la plupart travailler avec du mal bio produit localement.

© Document remis

Une première en Alsace

Lise a alors fondé Maltala, une malterie artisanale et bio située à Bergheim, dont le nom est un clin d’œil à son identité alsacienne et fait référence à la petite taille de la structure. Pour sa production, elle a fait fabriquer des machines sur mesure, adaptées aux petits volumes. Pour elle, il était important de valoriser les céréales en Alsace. Une quinzaine de fermes de la région lui fournissent de l’orge et du blé. Lise les transforme en malt qu’elle vend ensuite à des brasseurs artisanaux en circuit court : « Mon malt est principalement utilisé en Alsace et chez quelques brasseurs lorrains. Le côté local et la traçabilité sont des éléments importants pour eux », indique la jeune femme, qui prévoit également d’utiliser de l’avoine et du sarrasin, pour varier davantage l’offre.

Magali Burkhart

Articles similaires