Une ferme bio sous la gare de Strasbourg

Sous la gare de Strasbourg, le « bunker comestible » produit toute l’année des champignons bio. Aline Gross, responsable de la communication de c’cité, nous en explique le fonctionnement.

© C’cité, LICHT!

Question : Comment ce projet de créer une ferme bio dans les sous-sols de Strasbourg est-il né ?
Réponse : Il répond à une volonté de la Fédération des aveugles et malvoyants d’Alsace-Lorraine-Grand-Est de créer une marque qui associe inclusion et éco-responsabilité. Elle s’appelle « Licht ! » et regroupe plusieurs tiers lieux : un café-boutique qui ouvrira en 2023 ou 2024 sur la rue de la 1ère armée, une « salle dans le noir » où nous pourrons organiser des événements insolites où expliquer la cécité, une cuisine connectée et adaptée, un atelier artisanal et ce bunker comestible.  C’est une champignonnière située sous la gare de Strasbourg. Il s’agit d’un partenariat où l’Eurométropole est propriétaire du local.

Q : En quoi ce lieu est-il spécifique par rapport aux autres projets menés par la Fédération ?
R : Son objectif est d’ouvrir de nouveaux métiers pour des personnes malvoyantes ou aveugles. Nous travaillons avec une équipe composée d’un responsable de champignonnière, un travailleur social qui encadre 2 à 5 maraîchers, selon les moments de la saison, tous en situation de handicap. Nous voulons montrer qu’en adaptant un poste de travail, le handicap n’est pas un obstacle, même dans l’agriculture et le maraîchage. Nous avons en fait repris une activité qui existait déjà par le passé, et l’avons seulement rendue possible pour notre public. 

Q : Avez-vous dû effectuer de lourds travaux pour transformer ce sous-sol en ferme bio ?
R : Lorsque nous avons investi le local, il était complètement vide. Il a surtout fallu le rendre accessible aux personnes atteintes de handicap : sécuriser les lieux, créer des espaces suffisant pour la circulation de personnes en fauteuil roulant, mettre les rangées de champignons à hauteur d’homme et protéger les coins. Malheureusement, nous avons dû condamner l’accès à la mezzanine, qui nous paraissait beaucoup trop dangereuse.

Q : Et pourquoi ce choix des champignons ?
R : Il y a une idée répandue selon laquelle les champignons peuvent pousser dans l’obscurité, s’ils sont placés dans un milieu suffisamment humide. Mais l’avantage de ce bunker est surtout que la température y reste constante, été comme hiver. Nous avons pu y organiser 2 chambres fermées, l’une à 70%, l’autre à 90% d’humidité. Nous y cultivons des pleurotes et des shiitakés. Les premiers poussent au printemps puis encore à l’automne dans nos forêts. Quant aux seconds, ils nous viennent d’Asie, et sont riches en vitamines, fer et potassium. En Chine, on désigne cette sorte sous le nom de « champignon parfumé ».

Q : En quoi le travail de ces maraîchers consiste-t-il, tout au long de l’année ?
R : D’abord, il s’agit de postes à mi-temps, effectués en matinée. Le reste du temps, nos maraîchers travaillent dans notre ESAT. Ils participent à l’entretien et à la désinfection des grilles, bien sûr à la récolte, et au conditionnement, tâche qu’ils effectuent également à l’ESAT. De cette manière, nous avons réussi à tout regrouper, du maraîchage à la vente, et avons obtenu une labellisation bio.

Q : Qui sont les clients du bunker comestible ?
R : Nous souhaitons entrer dans une démarche écoresponsable et de circuits courts. Pour cette raison, nous ne vendons nos champignons qu’à des clients strasbourgeois. Plusieurs restaurateurs figurent parmi les plus fidèles, et nous vendons aussi à des particuliers. À ce jour, nous fonctionnons selon un système de précommande, par téléphone et par mail. À terme, nous voudrions vendre en ligne grâce à un site internet, et proposer une présence sur les marchés de Strasbourg. Les champignons seraient alors transportés en vélo cargo, afin de réduire l’empreinte carbone de notre activité.

Pour précommander ses champignons :
Par téléphone au 03 88 36 03 77 ou par mail sous bunkercomestible@lelicht.fr, sur la page Facebook « Bunker Comestible ».

Yves Junger

 

Articles similaires